Les patios fleuris de Cordoue


Les patios fleuris de Cordoue - Photo : Adobe Stock

Après Séville et Jerez, notre voyage printanier pose ses valises à Cordoue. Cette ville andalouse mérite une visite à toutes les saisons mais c’est en mai qu’elle apparait plus belle que jamais et qu’elle fleurit sous le regard de ses visiteurs.


Venir en mai à Cordoue


Alors que le printemps bat son plein, que les oiseaux chantonnent et roucoulent, que l’air frais du matin côtoie le soleil intense du midi et que les fleurs éclosent, Cordoue se pare de ses plus beaux atouts. Bienvenue mai. Au début du mois, la ville célèbre ses Cruces de mayo. D’énormes croix fleurissent à tous les coins de rue et sur les jolies places. Une tradition religieuse devenue populaire qui donne le la à un mois riche d’évènements qui se couronnera par la feria de Cordoue. Au milieu, une des fêtes les plus attendues et les plus célèbres d’Andalousie : le festival des patios de Cordoue.


Quand Cordoue fait la cour…


Le pont romain au-dessus du Guadalquivir

Avant de voir en détail ce qu’est le festival, il faut s’arrêter un instant sur l’architecture et la géographie de la ville. Située au nord de l’Andalousie, Cordoue est considérée comme la ville la plus chaude d’Espagne, et ce ne sont pas les Romains et les Arabes qui nous diront le contraire ! Ces deux civilisations dont on trouve des traces dans toute la ville nous ont aussi laissé les patios, ces cours intérieures conçues pour chercher un peu de fraîcheur et autour desquelles s’articulent les habitations et donc, la vie de famille.


Un festival centenaire reconnu par l’Unesco


Affiche des Patios de Cordoue - Archives de la ville de Cordoue

En 1921, le maire de la ville organise le premier festival des patios. L’idée est de promouvoir cette architecture typique de la ville et de la préserver. Les débuts sont difficiles : peu de personnes sont intéressées. Lorsque la guerre civile éclate, le festival est interrompu et il faut attendre la fin des années 40 pour le voir réapparaître. Cette fois-ci, la mairie décide d’organiser un concours pour inciter les Cordouans à participer et à ouvrir leurs patios. Les années passent et la réputation du festival dépasse les frontières de la province, de l’Andalousie et de l’Espagne. Le succès est tel qu’en 2012, l’Unesco reconnaît le festival comme « patrimoine culturel immatériel de l’humanité ».


Cordoue, une ville en fleurs


Mai est le mois où la floraison est à son apogée. Et Cordoue, ville bénite par le climat, se transforme en un bouquet géant de géraniums, d’œillets, de roses, de pélargoniums et autres fleurs éclatantes. Le jasmin et la fleur d’oranger embaument les rues autour de l’Alcazar et de la Judería. C’est le moment parfait pour organiser le festival des patios et le concours pour élire le plus beau des patios.


Patio, mon beau patio, dis-moi qui est le plus beau…


che des Concours Patios de Cordoue - Archives de la ville de Cordoue

Fierté ? Appât du gain ? Chaque année, les participants au concours des patios ouvrent les lourdes portes de leurs maisons aux touristes qui peuvent alors admirer des patios incroyablement décorés et fleuris. Cette année, une nouvelle catégorie appelée Patios singulares fait son apparition au côté des deux traditionnelles : architecture ancienne et architecture moderne. Le gagnant du premier prix remportera 4 000 euros. Une coquette somme qui récompense aussi le labeur et la ténacité des habitants.


La représentation d’un art de vie


En visitant les patios de la vieille ville, on reste émerveillé devant une telle opulence. Des fleurs qui débordent des balcons et qui attirent le regard. Du rouge, du rose, du vert, du jaune qui se reflètent dans les fontaines. Et puis des détails de la vie quotidienne. De nombreuses cours intérieures possèdent un puits, une évocation de l’eau, cette richesse essentielle à notre vie et à la végétation. Enfin, comme un rappel aux visiteurs « Bienvenue chez nous. Respectez notre intérieur. », du mobilier. Des chaises ornées d’un coussin, des bancs en bois joliment décorés, des assiettes en céramique où on imagine les habitants manger du salmorejo, la spécialité culinaire de la ville. Un air de flamenco sort d’un vieux transistor. Parfois, d’une fenêtre ouverte où des ombres fugaces se dévoilent. Parce qu’il ne faut pas l’oublier, les patios sont une ouverture sur la vie.


Prenez votre temps…

Patio en fleurs à Cordoue au mois de mai
Un patio fleuri à Cordoue

Pendant 12 jours, les habitants vous accueillent chez eux, vous lèvent le voile sur leur intimité. Profitez-en pour découvrir leurs histoires, laissez-vous conter ce festival de l’année 1973 où votre hôte était sûr de remporter le prix mais qu’en fin de compte, le prix avait été décerné à son voisin. Pas rancunier, il avait célébré la victoire de son « rival » autour d’un Moriles, un vin de la région. Faites-vous porter par ces doux récits à l’accent chantant sur fond de clapotis. Oubliez le temps qui passe et ne soyez pas surpris par les horaires. En effet, les patios ferment leurs portes entre 14 h et 18 h pour que leurs habitants mangent et fassent la sieste. Plus qu’un festival, c’est un art de vie qui se manifeste.


Faites-vous une fleur, venez à Cordoue !


Cette année, le festival des patios qui fête ses 10 ans comme patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, a lieu du 3 au 15 mai. Envie de découvrir l’art de vie cordouan en mai à travers des itinéraires parfumés et fleuris ? Contactez Virginie d’Andalucia Aficion, l’agence de voyages francophone de référence en Andalousie.

Cordoue et ses patios fleuris

Vous voulez en savoir plus sur les fêtes au printemps en Andalousie ? Retrouvez nos précédents articles :

1. La Semaine sainte à Séville

2. La Feria de Séville

3. La Feria del Caballo à Jerez de la Frontera


223 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout